Archives de Catégorie: Leçon

Comment de déroule une leçon Alexander ? (2)

La méthode est enseignée en cours individuels. L’apprentissage pratique a lieu lors des premières leçons au moyen d’actions simples qui sollicitent l’équilibre et la coordination de l’ensemble du corps. Tout d’abord, comment ne pas réagir instinctivement à l’intention de s’asseoir en adoptant une pensée attentive à soi-même et tout particulièrement à son cou. Puis c’est la mise en œuvre de ce qu’Alexander désigne comme une direction mentale qui permet d’amorcer le mouvement tout en évitant la réponse neuromusculaire habituelle. Les mains de l’enseignant favorisent une forme de détente, tout à fait spécifique à la méthode, qui sollicite les muscles dans leur longueur. L’élève repère les zones tendues de son corps et, aidé par les conseils et ce toucher subtil, découvre comment permettre au cou de relâcher ses tensions inutiles et à la tête d’acquérir une direction vers l’avant et vers le haut par rapport au dos qui s’allonge et s’élargit. Son corps devient plus équilibré et mieux aligné. Il apprend à encourager cette expansion quand il s’assoit et se lève de la chaise mais aussi à rester assis sur ses ischions d’une manière qui sollicite l’activation réflexe de toute la musculature du tronc.

On lui enseigne enfin à rester debout et à marcher avec une tête équilibrée en haut d’une colonne vertébrale souple et allongée, le poids du corps également distribué sur les deux pieds et les articulations sacro-iliaques et coxo-fémorales libres.

Au fil des leçons, les muscles deviennent plus souples et plus équilibrés les uns par rapport aux autres, les articulations plus libres, tandis que la respiration s’améliore. Calme, stabilité émotive, clarté de pensée apparaissent en même temps que l’élève découvre comment accomplir ses activités avec moins d’efforts, plus de plaisir et une plus grande mobilité.
Il est incité à communiquer ses nouvelles perceptions qui s’organisent autour de la colonne vertébrale, l’axe central, afin de mieux les intégrer.

[Marie-Claude Maisonneuve]

Publicités

Comment se déroule une leçon de Technique Alexander ? (1)

Pendant un cours le professeur incite l’élève à réagir à une situation donnée : s’asseoir, se lever, perdre son équilibre, jouer d’un instrument s’il s’agit d’un élève musicien Guidé par les mains du professeur  ainsi que par ses observations verbales, l’élève prend conscience de sa manière habituelle de faire,  avec tous ses tics et compensations. Et ce qui est habituel n’est pas forcément naturel! De façon ludique, en s’investissant dans des expériences et sensations nouvelles, l’élève acquiert les moyens kinesthésiques de réagir d’une façon neuve à toute situation. Selon Alexander, la relation dynamique entre la tête, le cou et le dos détermine la coordination globale de l’individu.

(Pedro de Alcantara, professeur à Paris)